Goufre de la pierre Sant-Martín

Contact. information

Tél: 00 33637882 05/003397517566

 

Situation

La gouffre de la Pierre San Martín traverse le massif de Larra-Belagua (commune de Isaba, Pyrénées de Navarre) du coté espagnol et les communes françaises d’Arette (Béarn) et de Sainte Engrâce (Zuberoa) (en basque Urdatx-Santa-Grazi), les deux du département Pyrénées-Atlantiques en Région Nouvelle-Aquitaine. Les spéléologues peuvent accéder au système par 13 entrées naturelles et une artificielle, ouvertes dans le ravin d’Arphidia, près de la ville franco-basque de Sainte-Engrâce. C’est à partir de ce tunnel artificiel où les touristes peuvent actuellement accéder à la célèbre salle de la Verna et également louer embaucher des visites guidées pour voir d’autres sections du complexe.

 

Histoire

Le Massif de La Pierre Saint-Martin (massif de Larra-Belagua pour les Espagnols) devient célèbre avec la découverte en 1950 par Georges Lépineux, du puits de 320 mètres qui constituera le premier accès au réseau de La Pierre Saint-Martin. Le puits fut nommé d’après son découvreur, « Puits Lépineux ». Deux ans plus tard, eu lieu le célèbre accident mortel de Marcel Loubens, qui a lanca le nom gouffre a niveau international. Depuis lors, pendent des décennies il y a eu des explorations par des équipes de spéléologues qui, avec la découverte de la salle de La Verna, en 1953, ont atteint le record mondial de profondeur du gouffre, alors qu’au fil des années, ils ont obtenu que ce complexe souterrain soit l’un des plus importants et des plus historiques au monde. En 1966 est fondée l’ARSIP (Association pour la Recherche Spéléologique Internationale à la Pierre Saint Martin) qui dirige et contrôle toutes les recherches, explorations et visites sportives.

 

Géologie / description du contexte karstique

 La gouffre de la Piedra San Martín fait partie d’un karst de 140 kilomètres carrés entre 1.500 et 2.100 mètres d’altitude, à cheval sur la frontière entre la France et l’Espagne, la gouffre a une dénivellation de -1.410 m et un développement de 83,90 km. La circulation de l’eau dans le massif calcaire, où se développe le complexe, est conditionnée par le lit imperméable de schistes paléozoïques qui, à certains endroits, comme la salle de La Verna, est dépassée et la karstification se poursuit dans les couches carbonatées du Paléozoïque. La Verna mesure 245 mètres de diamètre, 194 m. de hauteur et une superficie de 5 hectares. Au total à Saint Martin il y a plus de 2.000 gouffres catalogués avec un réseau de galeries qui dépasse les 465 km explorés et à travers lesquels circulent plus de 10 grandes rivières découvertes.

 

La biologie

Parmi les espèces découvertes à San Martín, les coléoptères troglodytes se distinguent les Aphaenops loubensi et les Aphaenops cabidochei . L’étude a été réalisée dans les années 1960 par le biologiste Michel Cabidoche. Depuis le lancement du projet de développement touristique en 2010, l’évolution de cette faune est suivie par une équipe de recherche, dirigée par le professeur Arnaud Faille, du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN).

 

Visite guidée et touristique 

Le centre logistique et d’information est situé à Sainte Engrâce (France). Depuis 2010, le public peut visiter la salle de La Verna à travers le tunnel artificiel de 660 mètres, adapté aux personnes handicapées. Ils proposent également plusieurs parcours guidés de difficulté variable à travers lesquels vous pourrez accéder aux salles « Chevalier » et « Adélie », ainsi qu’à la galerie « Aranzadi » par une montée verticale de 80 mètres de haut. Une autre des excursions souterraines ou ons doit avoir une préparation phisique et technique, est celle qui atteint la base de la gouffe Lépineux, entrée historique de la gouffre de La Piedra San Martín.

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies